Des exigences peu réalistes de physioswiss conduiraient à une augmentation des primes de l'ordre de 110 millions de francs. C’est la raison pour laquelle, tarifsuisse élabore actuellement une nouvelle convention relative à la physiothérapie avec l'associa

La fédération physioswiss continue à favoriser la confrontation contre les assureurs et a entamé des procédures judiciaires étendues afin d'obtenir gain de cause quant à la hausse de la valeur du point tarifaire exigée. Celle-ci coûterait plus de 110 millions de francs par année aux payeurs de primes. En revanche, l’année dernière, presque 20% des cabinets de physiothérapie ont conclu une nouvelle convention tarifaire avec tarifsuisse. Pour y donner suite, une structure tarifaire valable à partir de 2013 est en élaboration.

physioswiss persiste toujours à revendiquer une augmentation non justifiée des coûts de 110 millions de francs pour les assurés payeurs de primes. Une récolte des données effectuée par physioswiss met clairement en lumière les problèmes des physiothérapeutes: une augmentation
énorme du nombre de cabinets (malgré une indemnisation prétendue basse), ainsi qu'une diminution de la rentabilité. Aujourd’hui on ne dénombre plus que 1.44 physiothérapeute par cabinet – il y a 14 ans ce chiffre était encore de 1.85. Le Conseil fédéral déplorait déjà à cette époque que cette dotation en personnel était trop faible. Dès lors, physioswiss a entamé des procédures judiciaires coûteuses qui seront seulement achevées dans quelques années, afin d'imposer ses revendications.

Nouvelle convention tarifaire entre tarifsuisse sa et ASPI
Par conséquent, tarifsuisse a élaboré déjà l’année dernière une nouvelle convention nationale de Physiothérapie avec l'Association Suisse des Physiothérapeutes Indépendants (ASPI). Elle est en vigueur depuis le 1er juillet 2011. De ce fait, les patients et les thérapeutes peuvent continuer à profiter du système nommé Tiers payant, c.-à-d. la facture peut être envoyée directement à l'assureur-maladie. Presque 20% des cabinets de physiothérapie ont entre temps adhéré à cette convention et manifestent ainsi leur mécontentement par rapport à l'attitude de refus de physioswiss. tarifsuisse mène actuellement des négociations avec ces thérapeutes, afin de reconduire cette convention. Le but consiste à élaborer un tarif de physiothérapie, auquel pourront profiter tous les intéressés – les patients, les thérapeutes et les assureurs-maladie. Les partenaires participant aux négociations sont confiants et espèrent trouver une nouvelle solution contractuelle qui sera disponible au début de l'année prochaine. tarifsuisse est persuadée d'aboutir à une bonne solution partenariale qui concorde également avec la loi sur l'assurance-maladie et surtout avec l'interdiction de financer des structures non rentables.