L’association suisse de physiothérapie, physioswiss, réclame 110 millions de francs supplémentaires par année à l’assurance-maladie

L’augmentation de plus de 20% de la valeur du point tarifaire exigée par physioswiss est inacceptable pour les assureurs-maladie. physioswiss a refusé de reconduire la convention tarifaire aux conditions actuelles comme le lui avait demandé tarifsuisse sa. En l’occurrence, un vide conventionnel deviendra réalité pour toute la Suisse à partir du 1er juillet 2011. A partir de cette date, le système du « tiers garant » s’appliquera à la physiothérapie, c’est-à-dire que les physiothérapeutes enverront leurs factures directement aux patients.

Les prestations de physiothérapie représentent un marché en pleine croissance. Le volume brut des prestations facturées à charge de l’assurance de base par les physiothérapeutes est passé de 475 millions de francs en 2006 à 551 millions en 2010 (+16%). Pour la même période, les prix à la consommation n’ont progressé que de 3,4%. En toute évidence, ce marché est attrayant pour les nouveaux venus. En effet, le nombre de cabinets de physiothérapie a augmenté d’environ 15% au cours de ces dernières années, en dépit de la valeur du point tarifaire jugée trop basse par physioswiss.

L’augmentation de l’indemnisation exigée par physioswiss pour les physiothérapeutes est incompatible avec les efforts visant à maîtriser la hausse des coûts dans l’assurance de base et partant de l’évolution des primes. tarifsuisse sa, qui conduit les négociations tarifaires au nom des assureurs-maladie qui lui sont affiliés, rejette par conséquent cette hausse de la valeur du point tarifaire de 20% exigée par physiosuisse. Les payeurs de primes auraient à payer 110 millions de francs supplémentaires par année. A l’appui des chiffres sur la situation du marché selon lesquels le secteur a connu une croissance 16%, tarifsuisse sa considère sa proposition de reconduire la convention aux conditions actuelles comme correcte.

physiosuisse ayant rejeté l’offre de prolongation de la convention, le système du tiers garant s’appliquera donc à la physiothérapie à partir du 1er juillet 2011. Dorénavant, les factures des physiothérapeutes seront directement envoyer aux patients. tarifsuisse sa maintient son offre de reconduction de la convention.